Célébrer Noël et répondre aux besoins particuliers de vos enfants: mission possible!

Le temps des fêtes et les vacances de Noël arrivent à grands pas. Pour beaucoup d’enfants, l’excitation est bel et bien déjà commencée depuis l’arrivée des lutins coquins et elle sera à son comble à la veille de Noël. La majorité des enfants adore ce temps de l’année où les cadeaux se multiplient sous le sapin, les activités se font nombreuses et les permissions spéciales arrivent comme par magie. Toutefois, le temps des Fêtes peut s’avérer « rock and roll » pour les enfants ayant des besoins particuliers et leur famille.

En effet, le temps des fêtes est le moment de se retrouver en famille et entre amis. La routine est mise de côté pour laisser place aux célébrations, entraînant son lot de nouvelles rencontres, d’endroits inconnus et d’imprévus. Tous ces changements sont susceptibles d’influencer le comportement de vos enfants. Énergisant pour certains enfants, cet amalgame peut rapidement devenir anxiogène pour les enfants autistes ou ayant des particularités sensorielles.

Voici donc quelques astuces qui contribueront à rendre ce Noël agréable et magique pour tous les membres de la famille. Bien qu’elles pourraient vous paraître anodines, elles feront toute la différence pour votre enfant.

 

8 astuces pour célébrer avec des enfants ayant des besoins particuliers

Prévenir et sécuriser

1. Maintenez certaines routines

L’abandon de la routine et les changements multiples peuvent être très déroutants. Il peut donc être bénéfique de maintenir ne serait-ce qu’UN élément de la routine habituelle, que ce soit la routine du dodo (ex. brossage de dents suivi de la lecture de l’histoire puis du câlin avant le dodo). Cela agira à titre de point de repère pour l’enfant et aura un effet sécurisant.

2. Faîtes un calendrier des activités

En début de vacances, prenez le temps de faire un calendrier incluant les activités spéciales afin d’aider votre enfant à se situer dans le temps et à se préparer mentalement, au besoin, à ce qui s’envient. Attention, dans le tourment des préparatifs, il pourrait être tentant de préparer vous-même le calendrier puis de simplement l’afficher sur le frigo. Il est toutefois important de prendre le temps de le présenter à votre enfant et de l’afficher à la hauteur de ses yeux pour qu’il puisse s’y référer à sa guise.

Vous pourriez même transformer cette stratégie en moment privilégié avec votre enfant en le fabriquant avec lui. Imprimez un calendrier hebdomadaire et des petites images des activités prévues puis amusez-vous à les découper et les coller ensemble aux bons endroits. En plus de favoriser sa compréhension des événements à venir, cela lui procurera un sentiment de contrôle.

3. Informez-vous et prévenez votre enfant

Les célébrations de Noël et du jour de l’an peuvent soulever plusieurs questions chez l’adulte, imaginez donc chez les enfants! Où irons-nous? Qui sera présent? Que ferons-nous? Qu’allons-nous manger? Quand allons-nous déballer les cadeaux?

Afin de réduire le stress engendré par les événements festifs et l’inconnu, informez-vous auprès de votre hôte sur le déroulement de la soirée. Qu’il s’agisse de la fête de Noël familiale du bureau ou encore du réveillon chez mamie et papi, vous pourrez renseigner votre enfant, diminuer l’anticipation, lui permettre de se faire à l’idée et de se préparer adéquatement. Informez vos enfants du nombre de personnes présentes, de la séquence des activités prévues , du repas servi et de l’endroit où l’événement aura lieu. S’il s’agit d’un endroit inconnu, n’hésitez pas à aller explorer le tout sur Internet à l’avance.

Prévoir et réduire les stimuli

4. Trouvez un endroit calme

Bons nombres de célébrations des fêtes sont synonymes de stimuli sensoriels abondants. Pensez aux décorations lumineuses, à la musique parfois trop forte, au bruit provoqué par le chaos des conversations multiples, au mélange d’odeurs et au mouvement créé par les gens qui dansent et les autres enfants qui courent dans la pièce. Il sera judicieux de prévoir un espace calme où les stimuli sensoriels seront moindres et où votre enfant pourra se retirer lorsqu’il en ressentira le besoin. N’hésitez pas à en parler à votre hôte, ils se feront un plaisir de vous aider à trouver un petit coin. Pensez à apporter un jeu calme avec lequel il pourra s’amuser tout en s’accordant une courte pause.

5. Laissez vos coquilles insonorisantes dans la voiture

Le temps des Fêtes laisse régulièrement place aux visites imprévues et aux activités surprises. Soyez prévoyant… et équipé en tout temps! Si votre enfant présente un inconfort dans les endroits bruyants, laissez vos coquilles insonorisantes dans la voiture, de cette façon vous ne serez jamais mal pris et vous assurerez le confort de chacun.

6. Acceptez que votre enfant n’embrasse pas tous les convives

Plusieurs enfants présentant des particularités sensorielles en lien avec le toucher ont de la difficulté à tolérer la proximité des autres. Il faut donc s’imaginer l’effort que nous leur demandons et l’inconfort auquel ils font face lorsqu’on leur exige d’aller embrasser grands-parents, oncles, tantes, cousins, cousines et amis.

Quelques pistes de solution:

  • Réduire les accolades à la famille proche;
  • Opter pour une brève salutation au groupe peut être suffisante;
  • Accepter que l’enfant décide qui il veut embrasser – ou pas.

Ces astuces sont tout aussi pertinentes pour les enfants ayant des particularités sensorielles olfactives : cela leur évitera d’être confrontés aux parfums de chacun.

7. Acceptez que l’assiette ne soit pas terminée

Le moment du repas peut être anxiogène pour les enfants ayant des particularités sensorielles affectant l’alimentation. Ces enfants sont souvent sélectifs face à la nourriture et pourront anticiper l’heure du repas, particulièrement lorsqu’ils sont en visite. Ils craignent alors qu’on leur présente des aliments nouveaux, préparés différemment ou encore présentés autrement que ce à quoi ils sont habitués.

Encore une fois, n’hésitez pas à prévenir votre hôte et offrir de très petites portions pour commencer. Votre enfant percevra le repas comme un défi plus facile à relever et ce sera plus encourageant pour chacun des partis. Vous aurez toujours la possibilité de lui resservir une seconde portion. Par ailleurs, vous réduirez le gaspillage dans l’éventualité où le repas ne serait réellement pas toléré.

8. Facilitez la route

Finalement, beaucoup de familles sont appelées à effectuer de longs trajets de voitures. Certains enfants ayant des particularités sensorielles sont plus susceptibles aux maux de cœur lors des déplacements.

Afin de réduire les nausées, voici quelques idées gagnantes :

  • Encouragez votre enfant à s’asseoir au milieu de la banquette arrière ou encore sur le banc passager avant s’il est assez grand. Bien voir la route à l’avant l’aidera beaucoup.
  • Évitez les jeux vidéo ou les films. On évitera ainsi les incohérences entre les informations enregistrées par les différents sens. Il est préférable de regarder la route ou encore de dormir.
  • Déposez un coussin lourd sur les jambes de votre enfant. Cet accessoire favorisera le maintien du confort de votre enfant.
  • Prévoyez de la gomme à mâcher ou une collation croquante, telle que des noix ou une barre tendre. Cette autre astuce permettra d’apaiser les sens.

Vous avez reconnu votre enfant à travers ce texte? Vous pensez qu’il présente des besoins particuliers? N’hésitez pas à consulter un ergothérapeute. Bien qu’elles puissent parfois passer pour des caprices, les particularités sensorielles sont bien réelles et peuvent compromettre le bon fonctionnement et le confort des enfants au quotidien.

Par , 20 décembre 2018   |   Catégorie : Blogue EDME | Activités | Actualités | Apprendre et comprendre |   |   Étiquettes : , ,

 

 

Commentaires fermés sur Célébrer Noël et répondre aux besoins particuliers de vos enfants: mission possible!

La section commentaires est maintenant fermée.